Meer Terug naar website

Chercher

Offre: les plus récents

  • {{cartItem.Quantity > 1 ? cartItem.Quantity + "x" : ""}} {{cartItem.Product.Title}} {{cartItem.Frequency}} {{cartItem.Product.Title}} Not translated yet. Key: Shop/General/Mini Shopping Cart/Quantity: {{cartItem.Quantity}} {{cartItem.Quantity > 1 ? cartItem.Quantity + "x" : ""}} {{cartItem.Product.Title}} {{cartItem.Color}}
Total: {{NrOfProducts}} Produits Vers le panier
Le déchet
n'existe pas

Des vitres de voiture aux moquettes

Le verre est infini. Tel est le credo de Maltha Glassrecycling, qui fait de l'économie circulaire une réalité quotidienne depuis des années déjà. Le verre peut être indéfiniment recyclé sans aucune perte de qualité. Les « éclats de verre propres » doivent être de la plus grande pureté possible avant d'être réacheminés vers l'industrie du verre et de la laine de verre. Notre équipement est si perfectionné que nous réduisons les résidus d'encrassement à seulement quelques grammes par tonnes de verre.

Nous traitons le verre creux (pots et bouteilles), mais également toutes les sortes de verre plat, notamment les vitres de voiture. La vitre de voiture est un produit spécial, constitué de deux couches entre lesquelles est inséré un fin film intercalaire. Ce film permet à la vitre, en cas de choc, de ne pas exploser en mille morceaux coupants mais de conserver sa robustesse et de rester d'un seul tenant. Ce film invisible entre les deux couches de verre et qui les maintient est constitué de polybutyral vinylique (PVB), un polymère plastique de grande valeur. Cet intercalaire PVB ne peut jusqu'ici se voir offrir une nouvelle vie.

 

Actuellement, on en tire néanmoins une matière première utilisée dans la production de dalles de moquette.

Plus d'un milliard de nouveaux véhicules circule dans le monde ; le remplacement de vitrage concerne 5 à 6 % d'entre eux. Par conséquent, on compte dans le monde entier un million de mètres cube de PVB recyclable.

Ce processus de recyclage du PVB représente un bel exemple de chaîne de collaboration. Maltha, filiale de Van Gansewinkel, est l'un des acteurs les plus importants du recyclage du verre en Europe. Nos techniques de tri évoluées nous permettent de séparer le PVB des vitrages automobiles.

Ne le recyclons ensuite sous la forme de granulats après que l'entreprise Shark Solutions s'est chargée des différentes étapes de nettoyage du PVB. On en tire enfin une émulsion qui sert de revêtement pour les dalles de moquette. Ce processus est le résultat de 7 années de recherche.

La chaîne est bouclée par l'utilisateur du revêtement PVB : le fabricant de dalles de moquette Interface. Ce type d'utilisation de matières premières secondaires de grande valeur cadre parfaitement dans la stratégie « zero waste » d'Interface, qui depuis des années fait figure d'exemple en matière de développement durable. Le pre-coating est fourni sous forme d'émulsion. Cette dernière est ensuite intégrée dans les lignes de production peu énergivores d'Interface, qui en fait un revêtement pour ses dalles de moquette. Ce faisant, l'empreinte carbone du pre-coating est réduite de 80 %.

Grâce au recyclage du film intercalaire en matière première pour la production de dalles de moquette, nous donnons au déchet une nouvelle vie et nous épargnons l'environnement. Une belle illustration de notre credo : « Le déchet d'existe pas ».